Le Fil Actu de Directgestion http://www.directgestion.com Le Fil Actu de Directgestion Laforêt immobilier racheté par Citya http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32536 32536

À la tête de la holding Arche, Philippe Briand élargit son influence en rachètant le réseau immobilier Laforêt via son groupe Cytia.

 

Citya en 2016 c'est...

Plus de 245 millions de chiffres d'affaires dans un réseau de 150 agences locales qui emploient 2 900 personnes aussi bien dans l'administration, la gestion et la transaction immobilière. Depuis plusieurs années, le groupe ne cesse de grandir et s'impose désormais comme un concurrent sérieux pour d'autres entreprises du secteur comme Nexity ou Foncia.

 

Les agences franchisées : atout de Laforêt

En acquiérant Laforêt, le groupe de Philippe Briand incorpore un réseau 700 agence franchisées, l'atout principal du groupe, avec ses 3 000 employés sur le territoire national.

Achat-vente, location et gestion locative, syndic et immobilier commercial, les cordes sont nombreuses à l'arc de Laforêt qui gère actuellement 30 000 logements et dispose d'un fichier de 40 000 mandats de vente/location tout en comptant 30 000 transactions immobilières tous les ans.

]]>
24/03
La CNL déplore l'inattention portée au logement http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32535 32535  

La Confédération nationale du logement (CNL) déplore l'inattention concernant la question du logement qui est une préoccupation majeure pour des millions de français de la part des candidats à l'élection présidentielle 2017.

 

Après le débat du lundi 20 mars dernier, la CNL regrette que la question du logement n'est pas été abordé lors des débats entre les principaux candidats à l'élection présidentielle.

La Confédération rappelle que 150 000 personnes sont privées de toit, 4 millions de français sont mal-logées et près de 15 millions sont fragilisés par la du logement.

À l'horizon des deux prochains débats, la CNL appelle les médias à programmer le thème du logement et de l'immobilier.

]]>
24/03
Logement : les trentenaires de plus en plus en colocation http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32534 32534  

Le site Appartager.com spécialisé dans la colocation, vient de publier son baromètre de la colocation en France. La part des 21-25 ans diminue et celle des trentenaires jeunes actifs qui choisissent de plus en la colocation comme moyen de logement.

 

Plus de jeunes actifs et moins d'étudiants

La colocation séduit de plus en plus de personnes qui cherchent à s'installer dans des grandes villes où les loyers sont toujours en augmentation. Mais si la part la plus importante de ces colocataires reste des étudiants âgés entre 21 et 30 ans, les jeunes actifs trentenaires sont de plus en plus nombreux à choisir cette option de logement pour des raisons majoritairement économiques. Ainsi, en terme de progression stricte, le baromètre d'Appartager.com montre que pour la première fois, la tranche des colocataires âgés entre 31-40 ans devance celle des 21-30 ans.

 

Des loyers moyens qui augmentent

Sans surprise, le loyer moyen en colocation continue d'augmenter passant de 461€ en janvier 2016 à 463€ au premier trimestre 2017. À Toulouse et Nantes, le montant des loyers a augmenté de + 10% et + 6% respectivement en un an. À Paris, les loyers ont également subit une fortre augmentation de + 4% soit 25€ de plus en moyenne. Par ailleurs, Paris redevient la ville la plus prisée de France pour les colocations. Enfin, le baromètre rappelle que les frais d'agences impactes plus fortement les loyers à la hausse en comparaison aux locations effectuées directement entre particuliers.

]]>
24/03
Immobilier : La Poste va reconvertir des centres de tris http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32533 32533  

Le groupe postal affiche ses ambitions en matière d'immobilier en annonçant la reconversion prochaine d'un de ses centres de tris fermés en 2009.

 

Le programme immobilier situé à Toulouse comportera plusieurs dizaines de logements allant du studio au cinq pièces. Menée conjointement avec le promoteur immobilier Icade, la livraison de ce programme est prévue pour les mois qui viennent.

Le groupe postal et le promoteur immobilier ont d'ailleurs renforcés leur union via la création d'une société commune appelée Arkadia.

]]>
23/03
Location commerciale : votre bail est-il bien en règle ? http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32532 32532  

Une jurisprudence récente de la cour de cassation rend illégal une clause spécifique inscrite dans de nombreux baux commerciaux. Cette clause impacte directement le montant de la location commerciale. Alors, votre bail est-il en règle ?

Une faille portant sur une clause d'indexation

Selon cette nouvelle jurisprudence, un quart des baux commerciaux français contiennent une faille dans leur rédaction. En effet, la clause rédigée en question assure que le loyer ne pourra jamais varier à la baisse même en cas de diminution de l'indice de référence.

Une clause jugée illégale

Via un arrêt datant du 14 janvier 2017, la Cour de cassation a jugée cette clause d'indexation illégale. Du coup, les locataires peuvent récupérer le montant du loyer versés injustement auprès de leur bailleur. Ainsi, un locataire a récupéré plus de 50 000€.

]]>
23/03
Logement social : des objectifs de moins en moins tenus http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32531 32531  

Le cinquième bilan triennal de la loi solidarité et renouvellement (SRU) est sorti, et il n'est pas très encourageant puisque seulement 55 % des communes ont rempli leurs objectifs de logements sociaux entre 2014 et 2016. Avec une baisse progressive des résultats obtenus depuis 2011, les objectifs demandés sont de moins en moins tenus.

 

Les bons éléments sont dans les grandes villes

Parmi les communes qui ont rempli leur quota de construction de logements sociaux l'année passée on trouve majoritairement des grandes agglomérations. La ville de Lyon dépasse son objectif de 125 % et Paris atteint 110 %. À Marseille, les logements sociaux construits en 2016 ont augmenté de 130 %, à Toulouse 148 %. Bordeaux atteint même 189 % de logements sociaux supplémentaires l'année passée.

 

Une baisse progressive depuis 2011

Pour rappel, la loi SRU fût votée en 2000 et mise en application à partir de 2002. On observe néanmoins une baisse progressive des résultats depuis quelques années. En effet, sur la période 2011-2013, la part d'objectifs accomplis s'élevait à 62 % pour 1022 communes répertoriées. Entre 2014 et 2016, ce chiffre est de 55 % seulement.

 

Une mauvaise perception qui persiste

Beaucoup de mairies ont un point de vu toujours très négatif vis-à-vis du logement social qu'elles associent uniquement à la pauvreté et craignent une paupérisation de leurs communes. Or certaines des municipalités d'Île-de-France ont changé leur fusil d'épaule. Elles ont finalement construits des logements sociaux devant l'incapacité de leurs employés municipaux à trouver un logement en raison du prix élevé du foncier dans leur communes.

Dans la région Paca et francilienne, plusieurs communes restent récalcitrantes à la loi SRU et entretiennent un dialogue tendu avec le ministère du logement. En tout, ce sont 45 % des communes qui restent déficitaires en terme de construction de logements sociaux en 2017.

]]>
23/03
Immobilier : l'État a cédé 920 biens en 2016 http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32530 32530

Terrains, immeubles, infrastructures, monuments ou encore locaux d'activités, chaque année, l'État cède une partie de son patrimoine immobilier dans le but renflouer ses caisses. En 2016, ce sont 920 biens qui ont été cédé.

 

Des biens parfois insolites

La plupart du temps les biens vendus sont très banals, des terrains, des immeubles, des locaux ou des logements. Mais parfois il peut s'agir de biens plutôt insolites comme par exemple une petite chapelle m2 de 17m2 vendue à la commune de Mauléon dans les Deux-Sèvres pour un montant de 400 €.

Plus insolite encore, le Fort Chavagnac dans la Manche s'est vendu à environ 100 000 euros à un constructeur de navire qui va le transformer en site touristique.  Mais la palme de l'insolite revient à la Maison d'arrêt de Grasse qui a été vendu pour 500 000 € et qui devrait devenir... Un lieu d'événementiel.

 

Un montant global qui baisse sur la décennie

Cette année, les ventes des biens nationaux rapporteront pas loin de 574 millions d'euros. Un chiffre en baisse sur la décennie puisqu'en 2007 ce montant s'elevait à quasiment 828 millions d'euros et autour de 616 millions en 2011.

]]>
22/03
Paris veut plus d'hôtels pour contrer les locations touristiques http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32529 32529  

Dans le cadre du Grand Paris, la municipalité de la capitale compte bien accroître son parc hôtelier. Le but est clairement affiché : contrer l'expansion des locations touristiques dont le recours se généralise depuis quelques années maintenant.

Paris cherche des promoteurs

On compte cinquante six permis de construire déposés en 2016 consacrés à des projets hôteliers et 65 000 m2 de bureaux rachetés en vu de leur réhabilitation en hôtel.

Mais la municipalité voit plus loin avec le chantier du Grand Paris en cours et cherche à séduire les promoteurs hôteliers notamment au salon internationale des professionnels de l'immobilier, le Mipim, qui s'est tenu récemment à Cannes. L'objectif est de 12 000 nouvelles chambre d'hôtel en 2020.

 

Paris, première ville touristique du monde

L'adjoint à la mairie en charge du tourisme, Jean-François Martins, appelle à la promotion d'un tourisme qualitatif et durable dans une ville qui reste la première destination mondiale en terme de tourisme avec 23 à 24 millions de visiteurs en 2016 et ce malgré une année difficile.

Il souligne également les conséquences négatives potentiellement générées par les locations touristiques promues par des entreprises comme Airbnb.

]]>
22/03
Un concept novateur pour lutter contre le mal logement http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32528 32528  

Une fois n'est pas coutume, le concept est américain. Alors que les conséquences de la crise des subprimes a provoqué des milliers d'expropriations depuis presque une décennie aux États-Unis, certaines municipalités tentent des concepts osés et novateurs pour lutter contre le mal logement. Présentation.

Accueillir pour acquérir

Le concept s'appelle "une maison pour tous". Le principe est simple : les propriétaires qui le souhaitent peuvent acquérir un logement gratuitement à condition de loger une personne ou une famille sans-abris pendant au minimum cinq années consécutives. D'une valeur d'environ 70 000 euros, les propriétaires pourront par la suite louer ou utiliser cette micro maison de type mobil-home pour leur usage personnel.

De son côté, le comté de la ville de Portland dans l'Oregon, s'engage à aider les sans-abris triés sur le volet en leur versant une aide. Les SDF devront néanmoins s'acquitter d'une charge correspondant à 30 % du loyer dû.

 

Changer la vision sur les SDF

Ce concept répond à l'urgence de remplacer les villages des tentes qui grandissent dans plusieurs quartiers de Portland par manque de place dans des centres d'accueil et d'hébergement saturés par la demande. Mais il s'agit aussi de faire évoluer les mentalités en réduisant les jugements portés sur le mal logement et les sans-abris en général.
Si les essais, qui débutent cet été, sont concluants avec quatre familles sélectionnées, plusieurs centaines de maisonnettes d'une superficie d'environ 20m2 verront le jour par la suite.

]]>
22/03
La carte professionnelle du BTP est obligatoire dès demain http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32527 32527  

Annoncée depuis le début de l'année, la carte professionnelle du BTP devient obligatoire à partir de mercredi sur tous les chantiers français.


2,5 millions de cartes à distribuer

La ministre du travail, Myriam El-Khomri, a annoncé aujourd'hui que le déploiement des 2,5 millions de cartes professionnelles s'étalera jusqu'en septembre prochain. Les travailleurs détachés seront prioritaires dans l'accès à cette nouvelle carte, peu importe leur lieu d'intervention. Au niveau régional, la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie débuterons le déploiement, et l'Île-de-France et les départements d'Outre-mer fermeront la marche en août.

 

Deux mois pour se mettre en règle

Les professionnels du BTP disposeront d'un délai de deux mois pour se mettre en règle. Dans le cas contraire, ils s'exposeront à des amendes de 2 000€ par salarié non encarté. Équipé d'un code QR, les cartes professionnelles sont annoncées comme infalsifiables.

 

Opposition à la clause Molière

La ministre du travail à profiter de cette annonce pour réitérer son opposition à la clause Molière mise en place par certains élus LR dans le but d'imposer la langue française sur les chantiers. Elle qualifie cette clausse d'"illégale et discriminatoire" et annonce qu'un circulaire est en préparation.

]]>
21/03
Insolite : un village américain entier au prix d'une maison http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32525 32525
C'est une annonce pour le moins insolite que l'agence immobilière LandLeader à mis en ligne depuis quelques temps : village entier à acquérir pour le prix d'une maison. Explications.


Un ensemble immobilier complet

Situé au bord de la South Umpqua River à quelques centaines de kilomètres de la ville de Portland dans l'Oregon, le village de Tiller mis en vente comprend six maisons, vingt huit lots, une école, une épicerie et une station service en activité. Le tout s'étendant sur une surface de 100 hectares.

 

Quelques millions d'euros seulement

Avec le déclin économique des suites de l'abandon de l'exploitation forectière dans la région, le village de Tiller s'est donc retrouvé intégralement mis en vente pour seulement 3,85 millions de dollars soit près de 3,6 millions d'euros.

Plusieurs futurs acquéreurs potentiels se sont manifestés dont des investisseurs chinois mais également d'un autre investisseurs souhaitant convertir la région à l'industrie du chanvre.

]]>
21/03
Un boitier d'alerte contre les voisins bruyants http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32524 32524  

Avec la multiplication des locations courtes via les plateformes de location comme Airbnb, nombreux sont les propriétaires mécontents face aux nuisances sonores. Une start-up espagnole a donc décidé d'y remédier en commercialisant un boitier d'alerte contre les voisins bruyants.

 

Un système de détection des décibels

Le boitier, fixé au plafond et connecté en Wi-Fi, mesure les décibels selon un dégré de sensibilité réglé au préalable. Lorsque le seuil est dépassé plus de cinq fois en sept minutes, une alerte arrive directement sur le téléphone du propriétaire absent ou à l'agence en charge de la location via un SMS ou un message vocal pour prévenir de la nuisance.

Pour autant, l'entreprise Smart Things &Friends a conçu un système qui ne délivre pas la nature exacte de la nuisance. En effet, il s'agirait de violation de la vie privé aux yeux de la loi.

 

Sanctionner les locataires bruyants

Le but de ce dispositif est bien évidemment répressif puisqu'il s'agit de sanctionner, preuves à l'appuie, les locataires trop bruyants en appliquant des surfacturations sur le prix initial de la location. Ainsi, à Londres, des locataires ont vu le prix de leur location être augmenté de 90£.

]]>
21/03
IMDEX : l'indice de l'immobilier d'entreprise en Côte-d'Or http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32523 32523  

Ce matin a été lancé IMDEX, un observatoire départemental du marché immobilier d'entreprise en Côte-d'Or.

Suivre les transactions en direct

Excluant le marché de l'investissement, l'IMDEX se concentre sur l'analyse des transactions immobilières pour faciliter ainsi le suivi du développement économique sur l'ensemble le département.

Compilation de plusieurs acteurs

Lancé par la CCI21 par l'intermédiaire de sa marque Invest In Côte-d'Or, l'IMDEX regroupe six des principaux acteurs de l'immobilier corporate. Donnant une représentation instantanée du marché immobilier d'entreprise, l'indice compile plusieurs des données objectives et consolidées (bureaux, locaux d'activités, cartographie etc...).

]]>
20/03
Immobilier : ventes en hausse dans la région hauts-de-France http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32522 32522  

Le marché immobilier de la région Hauts-de-france a vu ses ventes augmenter de 13,8 % en 2016 révèle une étude récente du Crédit foncier. Une dynamique qui devrait se poursuivre tout au long de l'année en cours.

 

Des ventes qui augmentent dans l'ancien

Via cette hausse de 13,8 % dans le Nord, c'est également l'ensemble des autres départements qui bénéficient d'une dynamique générale haussière sur le marché de l'immobilier ancien. En effet, 44 % des transactions on été effectué dans le Nord, 23 % dans l'Oise et 15 % dans le Pas-de-Calais. En outre, la croissance dans ces mêmes départements a été de + 44,2 % dans le Pas-de-Calais et + 25,8 % dans l'Oise.

À noter que les marges de négociations ont également diminué. Dans le Nord-Pas-de-Calais elle s'élèvent à 7,3 % pour un appartement et à 8,7 % pour une maison. En Picardie, ces marges sont de 5,1 % pour un appartement et 5,4 % pour une maison.

 

Des milliers de permis de construire délivrés

En 2016, le nombre de logements neufs réservés s'élèvent à 4 276 en région Hauts-de-France, ce qui réprésente 5 % de la totalité à l'échelle nationale. En outre, par rapport à 2015, les permis de construire délivrés ont augmenté de 27,3 % s'élevant à 27 500 en 2016.

 

Des prix en hausse et des taux de crédits séduisants

Dans les centres villes les prix continuent d'augmenter alors qu'au contraire ils stagnent en périphérie. Par exemple, le prix moyen du mètre carré à Arras s'élevait à 2 243 € fin 2016, à Compiègne il s'élevait à 2 314 € et il était de 2 892 € à Lille. Concernant les maison, leurs prix augmentent sur toute la région.

Les taux restent, eux, toujours aussi avantageux en s'établissant autour de 1,32 % en 2016. Sur ces huit dernières années, l'économie réalisée par un particulier pour un investissement similaire est de l'ordre de 30 %.

]]>
20/03
Conseil syndical : quels sont ses véritables pouvoirs ? http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32521 32521  

Un conseil syndical est une émanation de l'assemblée générale des co-propriétaires. Élu à la majorité absolue ou à la majorité des voix représentés, ce conseil syndical représente les copropriétaires dans les relations avec le syndic de copropriété. Mais quelles sont ses véritables responsabilités ?

 

Un rôle majoritairement consultatif

La loi stipule que le conseil syndical dispose seulement d'un avis consultatif, lui permettant de donner son avis, lorsque celui-ci est requis, a l'assemblée générale ou au syndic.

Il peut, en outre, assister l'assemblée générale pour l'élaboration de l'ordre du jour, et il contrôle, avec cette même assemblée, le budget prévisionnel qu'il établi en concertation avec syndic. Dans ce dernier cas, sa consultation devient obligatoire avant validation.

Le rôle du conseil syndical est donc limité.  En effet, il n'intervient pas dans les décisions clés de gestion et de modification dont la responsabilité revient in fine au syndic et à l'assemblée générale des copropriétaires comme par exemple l'installation d'un nouveau commerce dans la copropriété ou la gestion du gardiennage.

 

Il contrôle les décisions du syndic

Le conseil syndical contrôle la gestion comptable dont est chargé le syndic, mais aussi tous les contrats engagés, le budget prévisionnel et la façon dont les dépenses sont réparties.

Ainsi, le conseil syndical doit avoir accès à tous les documents administratifs détenus par le syndic nécessaires pour bien remplir sa prérogative de contrôle. En revanche, la responsabilité du conseil syndical ne peut être engagée juridiquement si une erreur lui échappe lors du contrôle des comptes et que sa mauvaise foi n'est pas établie.

 

Des pouvoirs spéciaux rares et très encadrés

Dans certains cas, l'assemblée générale peut déléguer exceptionnellement certains pouvoirs décisionnels au conseil syndical comme l'étude d'un devis et le choix d'un prestataire pour des travaux futurs. Pour autant, le pouvoir exceptionnel du conseil syndical n'annule pas le pouvoir de l'assemblée générale qui en dernier lieu prime au moment de la décision finale.

D'autant que la délégation du pouvoir du conseil par l'assemblée est nécessairement programmée en amont. En effet, elle n'est possible qu'en adressant le projet de résolution simultanément avec l'ordre du jour de l'assemblée des copropriétaires.

]]>
20/03
Logement : 125 000 places d'urgence à la fin de l'hiver http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32520 32520  

Le gouvernement vient d'annoncer sur son site internet que la totalité du parc d'hébergement d'urgences devrait dépasser les 125 000 places à la sortie de l'hiver.

 

Au printemps, l'accueil continue

Me Emmanuelle Cosse a rappelé que la prise en charge d'urgence continue même si la chaleur revient. La ministre du logement annonce que 5 000 places seront proposées à la sortie de l'hiver et plus de 25 millions d'euros de crédits supplémentaires à destination de l'hébergement d'urgence.

 

Des milliers de places en plus

Le communiqué rappelle que 121 000 places pérennes existent aujourd'hui contre seulement 81 960 en 2012. Il y a également 10 000 places ouvertes pendant la dernière période hivernale et 5 000 de plus dans le cadre du plan Grand Froid. La ministre devrait communiquer prochainement sur la prévention des expulsions locatives qui redémarreront à la fin de la trève hivernale.

]]>
17/03
Paris : début du chantier des HLM dans le 16e http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32519 32519  

La mairie de Paris a donné son vert pour le début du chantier qui prévoit 100 logements HLM supplémentaires dans le 16e arrondissement alors que les nombreux recours juridiques lancés par les riverains contre ce projet sont toujours en cours de traitement.

 

Un passage en force assumé

M. Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris chargé du logement assume ce passage en force. Il s'appuie, pour cela, sur le souvenir d'un précédent chantier, (celui proche de la gare d'Auteuil) en rappellant qu'à l'époque, le passage en force avait été accepté alors que les recours duraient déjà depuis une dizaine d'années. L'adjoint rappelle également les 4 500 demandes de logements sociaux en attente dans cet arrondissement huppé de l'ouest parisien.

 

Une contestation toujours forte

Les riverains, réunis en associations, affirment de leur côté que la décision du tribunal administratif ne les empêchera pas de continuer les recours contre ce projet en s'appuyant sur une précédente victoire. En 2009, ils avaient réussi à faire annuler un permis de construire qui prévoyait la construction de 135 logements HLM.

Le spécialiste du droit immobilier, Christophe Buffet, souligne que le passage en force peut être risqué dans la mesure où l'épilogue administrative de la contestation en cours, pourrait entraîner in fine la démolition pure et simple des premiers édifices construits.

]]>
17/03
Immobilier : le patron de Nexity salue le bilan du quinquennat http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32518 32518  

Invité sur le plateau de France Inter, le PDG du groupe Nexity Alain Dinin a souligné les bons points du quinquennat et trouve le bilan de Cécile Duflot et Manuel Valls satisfaisant concernant le logement et l'immobilier.

Un bilan positif

Pour le PDG de Nexity, le bilan de Cécile Duflot au ministère du logement est positif puisque le marché immobilier s'est mis "tout d'un coup a refonctionné" souligne-t-il au micro de Philippe Cohen. Il salue également la politique de Manuel Valls qui, selon lui, a "repris la main sur le logement".

Des objectifs quasiment atteints

Par ailleurs, il relève que les objectifs annoncés ont été quasiment atteint avec 400 000 logements qui devraient être construits en 2017 sur 500 000. En rappelant, néanmoins, que ce chiffre est sujet à débat. Par ailleurs, le PDG de Nexity a réaffirmé son opposition à l'encadrement des loyers en évoquenat la stabilisation des prix sur le marché parisien.

Des pistes de réflexions pour les candidats

Alain Dinin a également suggéré des pistes de réflexions pour les candidats à la prochaine élection présidentielle comme la suppression de certaines taxes à l'instar des droits de mutation (frais de notaire) ou encore la TVA sur le logement pour les primo accédants.

 

]]>
17/03
Logement : le Conseil d'État annule l'encadrement des loyers http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32517 32517  

Prévu à titre expérimental à Lille et à Paris, l'encadrement des loyers est finalement annulée déclare l'AFP.

Le Conseil d'État vient d'annuler l'expérimentation de l'encadrement des loyers uniquement à Lille et Paris voulut par le gouvernement de Manuel Valls fin août 2014. Cette décision devrait permettre la mise en application de ce dispositif à 28 agglomérations dans le cadre de la loi Alur.

]]>
16/03
Les 4 hôtels de luxe parmi les plus beaux du monde http://www.directgestion.com/sinformer/filactu/32516 32516

Le Marché International des Professionnels de l'Immobilier se tient en ce moment à Cannes. Ce vendredi, à l'instar du Festival du Cinéma, un jury récompensera certains des 44 projets sélectionnés parmi les 11 catégories retenues. Voici quatres exemples sélectionnés parmi la catégorie des hôtels de luxe.

 

Et les meilleurs "Complexe hôtelier & touristique" sont...

1. Maison Albar Hôtel Paris Céline

Situé rue du Pont-Neuf à Paris, cet établissement est issu de la reconversion d'un ancien immeuble de bureaux en hôtel 5 étoiles. Créé par le cabinet d'architectes Atelier COS et detenu par Paris Inn Group, l'hôtel comprend soixante chambres, un restaurant, un spa et une piscine.

2. NH Collection Grand Hôtel Krasnapolsky

Implanté sur la place du "Dam", le centre historique d'Amsterdam aux Pays-Bas, cet hôtel 5 étoiles est détenu par l'assureur AXA qui a choisi de renover un hôtel datant de 1855. L'établissement comporte 451 chambres et plusieurs restaurants.

3. SLS Brickell Hoteland Residences

Cet établissement de luxe américain, situé à Miami en Floride, est le fruit d'une collaboration entre l'hôtelier SBE et le promoteur Related Group. Comprenant des boutiques-concepts, des spas, plus de quatre cent appartements de luxe et une centaine de chambres et suites, l'établissement participe au dynamisme d'un quartier en perpétuel changement.

4. Sofitel Tamuda Bay Beach & Spa

Orienté face à la mer sur une surface de plus de 38 000 m2, cet hôtel marocain situé à 30 km de Tanger a ouvert ses 104 chambres, 8 bungalows et 5 villas au second semestre de l'année précédente.

]]>
16/03