Les français penchent pour la stabilité des prix

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon
44% pensent que les prix vont progressivement se stabiliser

Les français penchent pour la stabilité des prix
44% pensent que les prix vont progressivement se stabiliser

Selon Le Baromètre, semestriel, Habitat Espaces Immobiliers – Meunier, 42 % des français (les haussiers) pensent que les prix des logements vont encore augmenter dans les six prochains mois.
8 % pensent que les prix vont baisser (les baissiers), 44 % pensent qu’ils vont progressivement se stabiliser (les « stabilisationnistes » ?) et 6% n’en pensent rien (les abstentionnistes)

Comment jugez-vous les prix à l’achat ?
Inaccessible dans le neuf pour 47 % des personnes interrogées, contre 56 % un an auparavant. Et encore 40 % à juger les prix élevés.
En immobilier ancien la proportion descend à 38 % pour les prix inaccessibles (ils étaient 48 % un an auparavant), avec 45 % des personnes interrogées, pour qui les prix de l’ancien restent élevés.

Propriétaire, c’est plus intéressant
Pour les Français, l’achat est toujours plus intéressant que la location. A la question« Diriez-vous qu’il est plus intéressant d’acheter ou de louer avec les prix actuels de l’immobilier et les taux d’intérêt ? », les Français répondent à 72% qu’il est plus intéressant d’acheter et seulement 16 % qu’il est plus intéressant de louer. Les Français ne sont que 15 % à juger les loyers inaccessibles (contre 22 % un an auparavant), 65 % les jugeant élevés.

Que feriez-vous avec 50 000 euros ?
53 % des Français consacreraient cette somme à un achat immobilier (contre 37 % pour la résidence principale, 10 % en investissement locatif et 6 % pour une résidence secondaire). Ils sont 16% à préférer faire un beau voyage ! 9% investiraient dans des produits financiers et 4% dans une entreprise ou un commerce.

Et en attendant ?
17 % des personnes interrogées ont l’intention d’acquérir un bien immobilier dans les 2 ans. Ils n’étaient que 13 % en Octobre 2005.
En Ile-de-France la proportion est encore plus forte avec 18 % contre 13 % un an auparavant.
C’est d’abord la résidence principale qui est le moteur de la demande avec 83 % des objectifs d’achat (soit une hausse de 7 % en un an), suivie de l’investissement locatif (7 %) et de la résidence secondaire 7 % également (en hausse de 20 % par rapport au semestre précédent). La proportion de ceux qui ont l’intention de vendre dans les 12 prochains mois est stable. Elle représente 9 % des personnes interrogées.

Jean-Claude Szaleniec, Président d’Espaces Immobiliers BNP Paribas, commente ce baromètre avec un sens consommé de la mesure « les fondamentaux du marché immobilier du logement sont toujours aussi solides. Ainsi les intentions d’achat d’un bien immobilier, dans les trois régions sondées, n’ont jamais été aussi élevées… ». Oui, mais à quels prix !

Le flash

займ онлайн