Immobilier Savoie: un concept novateur de maisons superposées

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

Le groupe Brémond associé à la CAN et à Patey Architectes, retenu pour le projet immobiler de Jacob Bellecombette (73).


 

20130724A

 

 

Afin d’apporter la meilleure réponse possible aux attentes de la Commune, de la Société d’Aménagement de la Savoie, du territoire et des futurs habitants de la ZAC des Châtaigneraies, le groupe Brémond s’est associé à la Compagnie d’Architecture Nouvelle (CAN), ainsi qu’à Patey Architectes pour répondre à cette consultation.

 

 

Cette association a permis au projet de bénéficier de l’expérience d’un opérateur d’envergure nationale, rompu aux projets d’aménagement respectueux des logiques de développement propres à chaque territoire et d’un opérateur local fin connaisseur du territoire savoyard et du marché immobilier de l’agglomération de Chambéry.

Au-delà de la mutualisation de leurs moyens, ce groupement a apporté une garantie pour la réussite de ce projet et la préservation de l’identité du site, notamment grâce au partage de certaines valeurs essentielles comme le souci apporté à la qualité d’usage des logements et d’un sens de la responsabilité dans la construction des territoires.

Convaincu que l’architecture doit prioritairement donner des réponses positives aux fonctions qu’elle abrite, le groupement Brémond – CAN – Patey Architectes a proposé un concept de maisons superposées qui répond parfaitement aux contraintes de la ZAC des Châtaigneraies.
En effet, le terrain exprime une forte dualité avec, au Sud, le soleil et une vue sur un front bâti, alors qu’au Nord, on trouve l’ombre et une vue panoramique exceptionnelle.

Pour donner à tous le soleil et la vue, le groupement  Brémond – CAN – Patey Architectes a retenu le concept de logements traversants, mis en œuvre avec un habitat équitable et novateur basé sur la superposition de villas.
Ce concept de maisons superposées satisfera les attentes des habitants de la zone à la recherche d’un habitat répondant aux avantages d’une maison individuelle sans devoir en supporter les inconvénients.

De plus, le projet présenté intègre les caractéristiques suivantes :
. un impact a minima sur la nature présente et environnante
. la volonté de réaliser plus de garages couverts qu’en impose le PLU pour minimiser la présence des voitures sur le proche paysage
. une belle part aux espaces extérieurs
. l’attribution à chaque logement d’une parcelle potagère
. une double orientation pour tous les appartements (Sud et Nord),
. des terrasses généreuses et/ou des loggias traversantes pour tous les logements
. une structure modulaire pour répondre à la diversité des demandes et faire du sur-mesure
. l’utilisation exclusive de matériaux sains

Le programme présentera 67 logements répartis sur 4 490 m² habitables, intégrés dans un projet modulaire qui permettra de répondre à des demandes d’extension ou de réduction des surfaces au gré de la commercialisation. Ainsi, un T3  pourra devenir aisément un T4 et son mitoyen passer d’un T3 à un T2.  Le projet prévoit également des T3 généreux qui pourront se convertir en T4 compacts par la simple addition d’une cloison.

De plus, les acteurs du projet ont porté une attention particulière à ne pas aménager ce site exceptionnel mais plutôt à le ménager. C’est pourquoi, il sera réalisé dans une palette de couleurs prélevées dans le proche environnement naturel avec des matériaux dont les teintes seront celles de la lisière des bois et de la nature environnante.

Le programme a été réalisé avec un parti pris architectural basé sur la qualité des espaces extérieurs et une forte thématique potagère.  La création de jardins potagers privatifs de 30 m² est prévue pour chaque logement.  Le terrain disponible sera divisé en nombre égal à celui du nombre des appartements. Chaque micro parcelle sera rattachée à une habitation. Les propriétaires seront responsables de leur parcelle et pourront ainsi les transformer en de véritables potagers.

Le système de stockage des eaux de pluie récupérées sur les toitures, couplé à un réseau de pompes manuelles, permettra à chacun d’avoir accès à un point d’eau pour assurer une bonne croissance des fleurs et des légumes.

De plus, un verger conservatoire de 1 500 m², un terrain de pétanque, une prairie avec des tables et des barbecues pour pique-niquer seront créés. Cet espace constituera un véritable lieu de rencontres entre les habitants de l’immeuble et sera propice à de nombreux échanges.

Le groupement a réalisé ce projet  en allant plus loin que les toutes dernières normes environnementales. Il comprend l’utilisation de matériaux d’origine minérale ou végétale, durables et ne nécessitant pas d’entretien ainsi qu’une chaufferie 100 % bois granulé par bâtiment pour assurer les besoins de chaleur pour le  chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.

La livraison de ce projet est prévue en 2016.

A propos du groupe Brémond
Entreprise de promotion immobilière attentive à l’évolution des villes et des modes de vie, Brémond conçoit des projets qui s’affirment tant par leur qualité architecturale et paysagère que par des prestations optimisant le confort d’usage au quotidien. Le groupe Brémond, fondé il y a plus de 25 ans, est implanté dans le Grand Ouest, en Normandie, en Ile-de-France et en Rhône–Alpes. Les activités du Groupe sont concentrées sur des territoires à enjeux dont il s’attache à mettre en valeur les qualités intrinsèques : humaines, paysagères, économiques, historiques…Cette démarche spécifique permet de proposer des biens parfaitement intégrés à la vie locale et respectueux de leur environnement. Les compétences de Brémond s’étendent du développement de grands projets urbains à vocation mixte (bureaux, logements, activités, commerces), aux immeubles d’habitation, aux bureaux et à l’aménagement foncier (parcelles d’habitat).

A propos de la CAN
La Compagnie d’Architecture Nouvelle est une émanation de l’activité de l’agence d’architecture Patey Architectes. Au titre de promoteur immobilier elle préfère celui de producteur d’architecture. Sa naissance découle de la volonté de mettre en œuvre ses convictions sur un mode d’habiter novateur. De nouveaux désirs, de nouveaux besoins apparaissent, la CAN  les écoute avec les oreilles de l’architecte. Elle convole volontiers avec ceux qui regardent sans strabisme dans la direction d’une promotion progressiste.
Fondée à Chambéry, la CAN produit des logements et des locaux d’activités sur un territoire qu’elle connaît et s’attache à ce que chacun de ses projets soit le fruit d’un travail contextuel et unique.

A propos de Patey Architectes
L’architecture est un acte politique qui impose à ceux qui la produisent de se comporter comme des éponges à fort pouvoir absorbant. Le logement est un produit dont la conception nécessite une permanente observation de nos concitoyens et une écoute attentive de leurs attentes. Imbibé, imprégné à saturation des problématiques sociales de ses congénères, l’architecte doit s’essorer les méninges, en filtrer les données et concevoir des espaces qui satisfassent les besoins du plus grand nombre. Femmes et hommes évoluent dans leur mode de vie, leurs logements doivent être l’abri d’un nouveau mieux-être. Nous ne pouvons plus livrer sur le marché immobilier les mêmes logements qu’il y a quelques décennies. Il n’y a plus La famille stéréotypée, mais des familles à facettes multiples. Les petites tribus qui choisissent la vie en collectivité aspirent toutes à l’intimité, au soleil, à un habitat sain, cela est acquis. Mais il faut proposer plus : des jardins, des espaces extérieurs privatifs généreux, des rangements spacieux… L’individu doit être la mesure qui bâtit le collectif. Depuis 1989 l’agence Patey Architectes développe cette culture interne et fonde sa conception en utilisant l’humain comme matière première

Le flash