Grand Paris : 2292 € de charges par lot et par an pour une copropriété à Paris

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

La Fnaim du Grand Paris dévoilait ce matin son Observatoire des charges de copropriété du Grand Paris. Cette nouvelle édition offre un volume de données inédit, et inclut 9 352 immeubles et 397 284 lots. À titre d’exemple, pour Paris intramuros l’échantillon représente 15,4 % des lots de copropriété.

 

La moyenne du nombre de lots par immeuble diffère selon les territoires : les immeubles qui comportent le moins de lots se trouvent dans le Val de Marne et Paris (23 et 27,7 respectivement), alors que le Val d’Oise et les Yvelines sont ceux qui en comportent le plus (44,4 et 37,9). La Seine Saint-Denis (30,8 lots par immeuble), l’Essonne (32,8 lots par immeuble) et les Hauts de Seine (35,3 lots par immeuble) se rapprochent le plus de la moyenne du Grand Paris, établie à 31,8 lots par immeuble, selon notre base.


En recoupant des données telles que la taille, la localisation, les équipements ainsi que les services, avec le coût des charges, l’Observatoire permet aux professionnels de l’immobilier de la FNAIM du Grand Paris de comparer les charges des immeubles dont ils ont la responsabilité à des biens similaires.


« Le premier constat qui s’impose à l’analyse est que le niveau des charges est dépendant de l’implantation géographique de l’immeuble. Le niveau des charges est le plus élevé à Paris sur les postes assurances, salaires et honoraires. Nous constatons une diminution globale des charges au fur et à mesure que l’on s’éloigne de Paris », explique Gilles Ricour de Bourgies, Président de la FNAIM du Grand Paris.


Si la moyenne des charges, hors dépenses et charges exceptionnelles, s’établit à 2 083,69 euros / lot dans le Grand Paris, des disparités existent entre les départements. Les charges de copropriété sont les plus élevées à Paris (2 292 euros / lot) puis dans les Hauts de Seine (2 093 euros / lot), le Val de Marne (2 078 euros / lot), la Seine-Saint-Denis (2 016 euros / lot), et enfin le Val d’Oise (1 951 euros / lot). Les Yvelines (1 890 euros / lot) et l’Essonne (1 810 euros / lot) sont les départements où les charges sont les plus faibles.


Des moyennes par poste et par département ont pu être établies par lot. L’analyse par m² assuré est disponible pour Paris intra-muros uniquement.


Chauffage collectif : il représente une charge moyenne de 453 euros / lot. Parmi les départements qui se démarquent le plus, Paris est au-dessus de la moyenne avec 489 euros / lot (9,06 euros / m² assuré) alors que l’Essonne est en dessous de la moyenne, à 372 euros / lot.


Eau : l’eau représente une charge moyenne de 275 euros / lot. La Seine Saint-Denis est le département où ces charges sont les plus élevées, en moyenne à 344 euros / lot, au contraire de l’Essonne où l’eau représente 212 euros / lot. À Paris, les dépenses en eau sont égales à 246 euros / lot et 2,05 euros / m² assurés.


Ascenseur : Les charges liées à l’ascenseur s’élèvent à 189 euros / lot en moyenne. L’Essonne est le département où ce type de charges est le plus élevé (à 229 euros / lot) alors que Paris affiche 150 euros / lot (2,46 euros / m²).


Assurance : l’assurance représente en moyenne 147 euros / lot sur le Grand Paris. Paris se distingue comme le département le plus cher (188 euros / lot et 2,81 euros / m² assuré) et les Yvelines comme le département le moins onéreux (117 euros par lot).


Entretien : l’entretien, c’est-à-dire les salaires et charges, s’élève en moyenne à 307 euros / lot. Paris affiche la moyenne la plus élevée à 383 euros / lot (et 7,11 euros / m² assuré) ; le Val de Marne la plus basse à 262 euros / lot.


Honoraires de syndic : les honoraires atteignent en moyenne 160 euros / lots, avec de très fortes disparités notamment entre Paris (216 euros / lot et 3,95 euros le m² assuré) et les Hauts de Seine (156 euros / lot). Ces données sont indisponibles pour les Yvelines et le Val d’Oise.

Le flash

займ онлайн