Immobilier : les Franciliens grands perdants de l’élargissement du PTZ

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Aujourd’hui même, le prêt à taux zéro (PTZ) va être assoupli et élargi. Les plafonds de ressources étant relevés dans certaines zones, davantage de primo-accédants pourront en bénéficier, avec des montants plus importants, sauf ceux qui achètent en zone A et notamment en Ile-de-France. Pour autant, ce dispositif reste globalement incitatif pour ceux qui achètent dans le neuf.


20140930

À compter du 1er octobre, le dispositif du prêt à taux zéro tel qu’il existait depuis 2013 évolue : les zones géographiques déterminant les conditions d’attribution sont modifiées et les caractéristiques financières du prêt (montant plafond d’opération, quotité du prêt), plafonds de ressources et conditions de remboursement sont revus, afin d’élargir le nombre de bénéficiaires et les montants accordés.


« Globalement, le PTZ va être plus favorable à partir au 1er octobre. Certains particuliers qui n’y avaient pas droit compte tenu de leurs ressources vont pouvoir en bénéficier, pour d’autres le montant du prêt à 0 % et le différé de remboursement vont être plus élevés. Seuls ceux qui achètent en Zone A et notamment en Ile-de-France, là où les prix sont les plus hauts, sont pénalisés car les montants de PTZ baissent » explique Jérôme Robin, fondateur et président de Vousfinancer.com.


Pour autant, si certaines villes, dans le cadre de la révision du zonage, passent en zone très tendue (c’est le cas de Lyon, Lille et Marseille par exemple qui passent de la zone B1 à la zone A) elles ne sont pas pénalisées car en zone A, les plafonds d’opérations pris en compte, même s’ils n’ont pas augmenté, restent supérieurs aux autres zones.


« Avec des montants pouvant atteindre plus d’un quart du prix du bien, le PTZ reste un dispositif incitatif. Certains de nos clients qui cherchaient un bien dans l’ancien décident finalement d’acheter dans le neuf pour en bénéficier. Même si le prix d’achat du bien est souvent plus élevé, on parvient parfois plus facilement à boucler leur plan de financement lorsqu’ils achètent dans le neuf grâce au PTZ, mais aussi aux frais de notaire et au taux de TVA réduits… » conclut Sandrine Allonier, responsable des relations banques de Vousfinancer.com.

Le flash