Immobilier de bureaux : le QCA de Paris de plus en plus « vert »

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Avec ses nombreux immeubles haussmanniens et un foncier quasi inexistant, on n’attendait pas forcément le QCA comme un secteur actif dans l’immobilier vert. Pourtant, ce secteur évolue vers un parc tertiaire plus respectueux de l’environnement et économe en énergie, les propriétaires étant depuis quelques années de plus en plus nombreux à intégrer les problématiques de développement durable dans leur politique de valorisation patrimoniale. Actuellement, le parc d’opérations certifiées NF HQE bâtiments tertiaires - neuf ou rénovation est extrêmement faible, puisqu’il représente seulement 2% des surfaces de bureaux du QCA.

 

Toutefois, si le mouvement est récent, on constate une généralisation du processus de certification pour les nouvelles opérations, qui devrait permettre de faire évoluer plus sensiblement à l’avenir les performances du parc existant.


Ainsi, d’après l’analyse publiée aujourd’hui même par CBRE France, depuis deux ans, 100 % des livraisons de bureaux neufs ou restructurés, et des transactions de première main de bureaux supérieurs à 5 000 m², au sein du Quartier Central des Affaires de Paris possèdent une certification environnementale. 74 % de ces immeubles ont fait l’objet d’une certification HQE (Haute Qualité Environnementale) et 41 % bénéficient d’un label HPE (Haute Performance Energétique).


L’émergence d’une offre de bureaux certifiés a permis de répondre à la demande d’entreprises de plus en plus sensibilisées aux questions de développement durable et désireuses de s’installer dans des immeubles qualitatifs, confortables et performants. Les certifications environnementales en exploitation sont aussi de plus en plus nombreuses sur le secteur. Le marché de la certification se découpe à part égale entre BREEAM In Use et HQE Exploitation.


S’agissant d’immeubles pour lesquels le propriétaire n’envisage pas de travaux lourds mais souhaite toutefois faire progresser, attester et valoriser les performances environnementale et énergétique de son actif, la certification environnementale en exploitation constitue une alternative intéressante. Cet outil s’est également fortement développé ces dernières années dans le QCA, avec 28 opérations (en bureaux et hôtellerie) actuellement engagées dans une certification en exploitation.

Le flash