Immobilier : une majorité de futurs acquéreurs entend pratiquer la négociation

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Les conditions favorables actuelles à l’accession offrent de bonnes opportunités aux candidats qui, selon le baromètre JDN-LogicImmo, entendent bien favoriser leur entrée sur le marché, en négociant les prix.

 


« Il existe un réel décalage entre le prix du bien tel qu’il était affiché à la vente et le prix de vente réel. Ce qui est inédit dans notre étude, c’est que nous intervenons en amont, au niveau de la perception du futur acquéreur en recherche active. Nous mettons ainsi en exergue cette prise de conscience quant à leur pouvoir de négociation et leur regard sur la réalité des prix. » explique Séverine Amate, Responsable Communication chez Logic-Immo.com.


De fait, l’étude révèle que 91% des futurs acheteurs envisagent de négocier le prix du bien avant d’acheter. Parmi eux, 48% des candidats à l'accession interrogés indiquent qu'ils négocieront systématiquement le prix d’achat, quel que soit le prix de vente du bien, pendant que 43% affirment envisager de négocier le prix du logement au moment de faire une offre d'achat si le prix de vente affiché leur paraît surélevé.


Ce sont donc au total, pas moins de neuf acheteurs immobiliers sur dix qui pourraient avoir recours à la négociation. Par ailleurs, ils sont près de deux tiers (62%) à considérer que les prix de la pierre en France ne correspondent pas à la réalité du marché.

Le flash

займ онлайн