Investissement locatif : Où investissent les Français ?

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon


Pour la troisième année consécutive, le Crédit Foncier publie son enquête sur l’investissement locatif en France, un marché qui, avec 18 % du total des logements construits en 2011 contre 12,8 % en 2014, semble reprendre du poil de la bête après plusieurs années de baisse. Selon l’étude, la part des investissements locatifs pourrait être de 14 % en 2015. Mais où les Français investissent-ils ?


Ile-de-France et Midi-Pyrénées, les régions de prédilection des Français
Les enquêteurs considèrent qu’il existe deux types de marché de l’investissement locatif en France. D’un côté six régions qui concentrent 78 % des investissements avec Ile-de-France, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, PACA, Languedoc-Roussillon ; et de l’autre, les seize autres régions françaises… Un phénomène qui serait même en train de s’accentuer puisque la part de ces six régions passe de 73 % en 2010 à 78 % en 2015.


En 2015, comme les années précédentes, les investisseurs privilégient l’Ile-de-France (20,5 %) et la moitié sud de la France, en particulier le Sud-Ouest (Midi-Pyrénées 15,4 % et Aquitaine 11,5 %), la région PACA (12,2 %), la région Rhône-Alpes (10,6 %) et le Languedoc-Roussillon (8,2 %).


Parmi celles-ci, seules deux régions voient leur part augmenter sensiblement, entre 2010 et 2015: l’Ile-de-France : de 16,4 % en 2010 à 20,5 % en 2015 et le Midi-Pyrénées : de 12 % en 2010 à 15,4 % en 2015. Les régions PACA et Languedoc-Roussillon voient, elles, leur part diminuer, passant respectivement de 13,9 % en 2010 à 12,2 % en 2015 et de 9,8 % en 2010 à 8,2 % en 2015.


Notons toutefois qu’avec le regroupement des régions prévu pour 2016, la région issue de la fusion Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon (23,6 %) devrait être la première région de l’investissement locatif devant l’Ile-de-France (20,5 %).

20150917_inside

Quel profil d’investisseur locatif pour quelle région ?
Le profil de l’investisseur en Ile-de-France se démarque du profil observé au plan national.


En Ile-de-France, l’âge moyen de l’investisseur (45 ans et 6 mois), la surface habitable (42 m²) ainsi que la durée moyenne de l’opération (19 ans et 8 mois) demeurent quasi-identiques à la moyenne nationale. En revanche, le revenu annuel médian d’un investisseur francilien atteint 74 390 euros, soit +10 % par rapport à la moyenne nationale (67 500 euros) ; ce qui influence directement le prix du bien, 22 % plus élevé (195 000 euros) et le montant médian financé (+27 %pour 195 000 euros de financement dans le bassin parisien).


En Midi-Pyrénées, le profil de l’investisseur diffère également du profil moyen national. À l’exception de l’âge moyen (46 ans) et du revenu annuel médian de l’investisseur (66 500 euros) qui demeurent quasi-identiques. En revanche, on note des disparités sur le coût médian de l’opération qui est de 185 000 euros dans la région Midi-Pyrénées contre 160 000 euros au niveau national (+16 %). La surface habitable, quant à elle, est supérieure de 17 % pour atteindre 48 m² (au lieu de 41 m² au plan national). Tout comme en Ile-de-France, ces différences notables ont un impact sur le financement du bien. En Midi-Pyrénées, le montant médian emprunté est supérieur de 20 % (185 000 euros) ce qui rallonge la durée moyenne du prêt de 2 ans et 6 mois (soit 22 ans).


La région Rhône-Alpes présente les mêmes caractéristiques que l’Ile-de-France et Midi-Pyrénées. En effet, l’âge de l’emprunteur ne change quasiment pas (45 ans et 6 mois) mais le revenu annuel médian (73 600 euros) et le coût médian de l’opération (187 000 euros) sont plus élevés qu’au niveau national. La surface habitable, quant à elle, est supérieure de 17 % pour atteindre 48 m² (au lieu de 41 m² au plan national). S’agissant du financement, le montant médian est également plus élevé de 17 % (180 000 euros) ce qui a pourtant peu d’incidence sur la durée moyenne du crédit (20 ans dans cette région contre 19 ans et 6 mois au niveau national).


C’est la région PACA qui se rapproche le plus du profil national. Cependant, le coût médian est plus élevé de 7 % (171 000 euros) en région PACA pour une surface habitable de 42 m² (+2 %). Le montant du financement est légèrement plus élevé (160 000 euros) et la durée baisse légèrement dans cette région (19 ans et 4 mois).

Le flash