RENT 2015 : Quoi de (technologiquement) neuf dans l’immobilier ?

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon


A l'occasion du salon RENT 2015 (Real Estate & New Technologies), nous sommes partis en quête des dernières innovations du secteur immobilier. Nous n’avons pas été déçus, à la rencontre de nouveaux acteurs qui entendent bien faire parler d’eux dans les prochaines semaines.

 


Ils s’appellent Base10, Byzerpro, ou encore Kineti Technologies et ont tous attendu le RENT 2015 pour lancer leur nouveau service. Pour les trouver, il fallait s’éloigner du bruit et de la foule générés par les mastodontes Seloger, Explorimmo, Meilleursagents.com et autres Logic-Immo, et plutôt scruter les espaces extérieurs, plus petits et plus calmes, soigneusement disposés aux côtés d’autres nouveaux acteurs comme ceux du crowdfunding immobilier. Petit tour d’horizon de notre sélection innovation.


Commençons par la base en immobilier, la visite de biens. La start-up Kineti Technologies, fabricant de mobilier tactile et interactif, a développé une toute nouvelle offre destinée aux négociateurs immobiliers. Ces derniers ont désormais la possibilité de faciliter la vie aux futurs acquéreurs en leur proposant de trier, visiter et sélectionner les biens qui correspondent à leurs besoins, sur place, en agence. Comment cela fonctionne ? À l’aide d’une table tactile, le négociant propose une immersion totale à ses clients, sans qu’ils n’aient besoin de se déplacer ailleurs qu’au sein de l’agence. Le logiciel développé par Kineti permet de définir les besoins des futurs acquéreurs, de comparer les biens entre eux et de les visiter sans attendre, effectuant ainsi directement un tri avant la véritable visite.


Vous vous demandez où se trouve l’innovation ? Nous avons posé la question à Guillaume Merrouche : « tout simplement dans le gain de temps et dans l’entretien du contact entre le négociant et l’acquéreur. Nous lui proposons un moyen de créer encore plus de lien avec ses clients. De plus, il s’agit d’un joli produit, convivial, pratique et ludique qui permet de rapidement faire le tri entre les différents biens ». On valide l’idée d’un support et d’une offre complets et optimisés. Attendons de voir si elle séduit les agences.


Poursuivons maintenant sur un tout autre chemin. Tinder ça vous parle ? Nous avons rencontré les fondateurs de la start-up Byzerpro, qui propose un site internet basé sur le principe du matching entre acheteur et vendeur. Le principe est simple, l’acquéreur remplit un formulaire en ligne présentant tous ses critères de recherche, pendant que l’agence dépose ses portefeuilles de biens. Si le courant passe, l’agence est immédiatement informée que son bien peut intéresser l’acquéreur, avant même que ce dernier n’ait pu consulter l’annonce. Reste plus qu’à le contacter, lui présenter le bien et le rencontrer en réel. Le principe est le même que pour un site de rencontre, sauf que le verre de vin sera sûrement remplacé par un café et que personne n’aura de scrupules à passer à l’action dès le premier rendez-vous. « On y gagne en visibilité en en rapidité » nous explique Claude Dubois, co-fondateur du site Byzerpro avec son fils Clément.


Où se trouve l’innovation, ces technologies de matching vendeur/acquéreur n’existent-elles pas déjà ? « Si ça existe, mais seulement entre particuliers. Aujourd’hui aucun site ne propose de faire un matching entre les acquéreurs et les agences, qu’il s’agisse de biens professionnels ou privés. Notre objectif est de créer un véritable réseau professionnel pour les agences immobilières ». L’idée est là, l’innovation également, mais maintenant il va falloir réussir à se rendre indispensable auprès des agences.


Notre innovation préférée du salon tentait de se faire remarquer à l’aide d’une lampe de bureau de 10 mètres de haut, installée sur son stand. Difficile de ne pas s’arrêter pour s’informer sur l’application base10 qui mettait ainsi à l’honneur le pictogramme de son logo.


Base10 est une « market place » d’espaces de travail dont l’objectif est de mettre en relation offre et demande partout en France. L’objectif est d’optimiser les espaces de travail disponibles sur tout le territoire : salles de réunion, bureaux, espaces de coworking… Mais aussi, dans un cadre de RSE pour les grosses entreprises, d’offrir de la mobilité et de la flexibilité aux salariés. Comment ? En permettant de trouver un espace de travail ou une salle de réunion proche de chez soi et ainsi réduire la pénibilité liée au déplacement.


« Base10 se trouve être aujourd’hui la seule société à proposer ce service sur tout le territoire français et non pas seulement dans les grandes agglomérations », nous explique Hervé Panier, l’un des fondateurs du service. « Nous souhaitons ainsi créer un flux entrant dans l’entreprise, mettre en place des synergies entre les utilisateurs et ainsi développer les réseaux professionnels ». Fait notable, la start-up bénéficie d’un partenariat unique avec la Caisse des Dépôts. Nous trouvons l’idée innovante et dans l’air du temps, à l’heure où l’économie collaborative se déploie puissance 10. Base10 doit maintenant devenir un réflexe pour parvenir à se développer.


Nous ne pouvions pas conclure sans évoquer la technologie en cours de développement, élaborée par Creative Space Lab, qui consiste en un scan assisté permettant la visite virtuelle d’un bien en réalité augmentée, mais aussi son aménagement virtuel. Un service destiné à un large public de professionnels, allant de l’agent immobilier à l’architecte d’intérieur. Mais aussi la solution logicielle full web d’Enova, ou encore Le Bon Bail qui vient de lancer sa solution juridique et pratique de rédaction de bail sur mesure, en France. Dites-nous vous aussi en commentaire ce que vous avez vu d’intéressant sur le RENT 2015.

Le flash