Création du premier Parc naturel européen, plus français qu’italien sans chauvinisme

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Le premier Parc naturel européen a été créé le 6 juin 2013. Il est né du regroupement du Parc national du Mercantour (France) et du Parc naturel des Alpes-Maritimes (Italie). Ce nouveau Parc a pour objectif d’animer la coopération transfrontalière entre les deux pays et de promouvoir l’inscription de cet espace au Patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.

Un passé, un présent et un avenir partagés
Le Parc national du Mercantour et le Parc naturel des Alpes-Maritimes conduisent des actions de coopération depuis 30 ans et sont jumelés depuis 26 ans. Ils ont ainsi mené conjointement la réintroduction du bouquetin, du Gypaète barbu ou la restauration des sentiers transfrontaliers.

Les deux parcs ont en effet de nombreuses richesses naturelles en commun, comme une géologie unique et une biodiversité exceptionnelle. Ainsi, le premier inventaire systématique de la biodiversité d’Europe, décidé en 2006, s’étend aux territoires des deux Parcs.

Les objectifs du Parc naturel européen
Le Parc « Mercantour – Alpi Marittime » prendra la forme d’un Groupement européen de coopération territoriale (GECT). Ce GECT permettra une collaboration plus étroite entre les deux structures et facilitera la gestion des dossiers transfrontaliers.

Il aura pour objectifs généraux de :
Promouvoir et animer la coopération transfrontalière ;
Communiquer sur l’identité « Mercantour – Alpi Marittime » ;
Promouvoir l’inscription de l’espace au classement du Patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.

L’année 2013 est consacrée à la mise en route des instances et à la définition du budget 2014 en fonction des projets retenus. En 2014, les autorités du GECT élaboreront un Programme d’action commun 2014-2020, au montage des projets financés et au lancement de la candidature pour l’inscription au patrimoine mondial.

Le Parc naturel européen Mercantour – Alpi Marittime en chiffres :

1 000 000 de visiteurs dans les deux parcs chaque année ;
Plus de 8000 espèces recensées ;
25 000 habitants ;
2525 km² ;
40 000 gravures rupestres de l’âge de Bronze.

Le flash

займ онлайн