Crédit immobilier : alors, c’est le moment de quoi ? …renégocier son crédit immobilier !

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

1 emprunteur sur 2 peut encore faire baisser  le coût de son crédit immobilier
Alors que les taux de crédit immobilier ont récemment atteint un plus bas historique, meilleurtaux.com a souhaité savoir si tous les emprunteurs qui en ont l'opportunité ont renégocié leur crédit immobilier. Ainsi, dans un sondage effectué par l'Ifop pour le courtier en crédit, on apprend que 77% des Français ont entendu parler de la renégociation de crédit mais que seuls 44 % des emprunteurs ont renégocié ou tenté de renégocier leur crédit immobilier. Parmi ces derniers, deux tiers d'entre eux y sont parvenus et ont ainsi réalisé des économies. De quoi inciter la moitié des emprunteurs qui n'ont pas encore renégocié leur crédit immobilier à le faire au plus vite...

Un crédit immobilier sur cinq obtenu grâce à un courtier
D'après le sondage Ifop pour meilleurtaux.com réalisé en septembre auprès de 1506 personnes, près d'un Français sur trois (31%) rembourse actuellement un crédit immobilier. Ce chiffre atteint 54 % auprès des 35-49 ans et 56 % des professions libérales et cadres supérieurs. En revanche, seul 1 Parisien sur 4 rembourse actuellement un crédit. En moyenne, les Français ont souscrit un crédit il y a 3 ans, à un taux de 4,5 % (70 % ont obtenu un taux égal ou supérieur à 4 %) sur une durée moyenne de 18 ans et 6 mois.

21% des Français ont fait appel à un courtier pour leur crédit. Ce score s'élève à 27 % chez les moins de 35 ans et 28 % chez les professions libérales et cadres supérieurs. « Notre métier de courtier n'a cessé de se développer ces dernières années pour atteindre aujourd'hui une part de marché supérieure à 20 %. Notre activité devrait continuer à se renforcer grâce à une nouvelle réglementation et un appétit croissant des Français pour un conseil indépendant » se réjouit Hervé Hatt, président de meilleurtaux.com

Seuls 44 % des emprunteurs ont tenté de renégocier leur crédit immobilier
Une chose est sûre : les Français connaissent la renégociation de crédit ! 77% en ont entendu parler et le chiffre atteint même 91 % chez les Français qui ont déjà un crédit immobilier.
En revanche seuls 44% des emprunteurs ont renégocié ou tenté de renégocier leur crédit immobilier. Près de la moitié de ceux-ci a effectué les démarches en 2013 (45 %) espérant ainsi bénéficier des taux historiquement bas. Dans le détail, ce sont surtout les jeunes âgés de 25 à 34 ans (48 %) et les revenus les plus faibles qui ont davantage recherché ce type d'économies contre seulement 21 % des retraités, qui sont pour la plupart en fin de prêt. Comme attendu, les emprunteurs qui ont les taux les plus élevés sont les plus enclins à renégocier : 57 % de ceux qui ont un taux à 5 % ont fait cette démarche.

Très bonne nouvelle : les deux tiers des Français qui ont tenté de renégocier ont vu leur initiative couronnée de succès (65 %). Et les banques jouent le jeu : plus de la moitié des Français ont réussi à renégocier directement avec leur banque, quand les autres ont changé de banque ou fait appel à un courtier.

A l'inverse, ceux qui ont échoué l'expliquent dans près de 60 % des cas par le fait que l'opération ne semblait pas intéressante financièrement (trop de frais, économies trop faibles, etc.). Dans 29 % des cas d'échec, les banques auraient opposé un refus. Quelques emprunteurs invoquent également la complexité des démarches et le manque de temps.

« Nous sommes heureux de constater que la plupart des Français connaissent la renégociation de crédit. En revanche, ils sont finalement assez peu nombreux à avoir tenté de le faire alors même que plus de 70 % des emprunteurs ont souscrit ces dernières années un crédit à 4 % ou plus. Environ 1 emprunteur sur 2 peut encore essayer de renégocier son crédit avec la possibilité de réaliser des économies à un moment où les taux de crédit immobilier restent historiquement bas... Et ceux qui se sont heurtés à un refus avec leur propre banque ont encore la possibilité d'aller voir un courtier » conseille Sandrine Allonier, responsable des études économiques de meilleurtaux.com

Le flash