Charges de copropriété : des augmentations de prix variables selon les régions

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon


Alors que le Salon de la Copropriété s’ouvre aujourd’hui à la Porte de Versailles, la seconde étude des charges de copropriétés, réalisée par les organisateurs du salon en partenariat avec Linternaute.com, révèle une hausse des charges de copropriété en 2013, partout en France.


De façon générale, les charges de copropriété évaluées au travers du panel répondant (1600 copropriétés) s’élèvent à 33,53€ / m², soit une moyenne qui augmente de 5,12% par rapport aux résultats 2012 de ce même Observatoire. Cette évolution s’explique notamment par une légère augmentation de tous les postes de dépenses des copropriétaires comme l’indiquaient les résultats publiés hier par la FNAIM, bien que la moyenne de ces derniers soit légèrement moins élevée.


Selon les chiffres étudiés par Linternaute.com, les postes ayant subi les plus fortes augmentations se trouvent être l’entretien des ascenseurs (+33,01%), l’assurance multirisque (+10,5%), les honoraires variables des syndics (+10,68%) et le nettoyage des parties communes (+10,06%).


Plusieurs raisons expliquent ces hausses, et notamment une hausse de quasiment toutes les typologies des postes de dépenses dont l’achat de combustibles - qui correspond au premier poste de dépense des ménages - mais aussi les salaires et les charges de personnel. Seconde raison, la mobilisation générale des copropriétés pour mettre aux normes les ascenseurs – une obligation d’ici à juillet 2014 – avec un budget alloué à leur entretien augmentant, comme indiqué ci-dessus, de 33,01% par rapport à 2012.


Les économies sur d’autres postes se révèlent être l’une des solutions choisies par les copropriétaires pour compenser ces augmentations. Ainsi, l’Observatoire constate que la consommation d’eau froide est en baisse de 6,81% sur un an, tout comme l’électricité des parties communes (-4,96%).


L’augmentation du prix de ces charges reste toutefois inégale entre la Province et l’Ile-de-France. La différence s’élève à 11,15€/m² en 2013, contre 9,8€/m² en 2012. De même, la typologie des copropriétés fait varier ces prix. Si les charges d’un bâtiment construit après 2005 s’élèvent en moyenne à 25,71€/m², celles d’un bâtiment construit pendant la période 1948-1974 sont les plus élevées et s’élèvent à 36,51€/m².

Le flash