Immobilier de bureaux : le « blanc » cartonne pendant que les livraisons se maintiennent en Ile-de-France

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon


Le marché des bureaux francilien évolue de nouveau à la hausse cet été, selon JLL. Après un premier trimestre sous la barre des 500 000 m², le second trimestre avait enfin dépassé ce seuil, et le troisième trimestre affiche encore une progression avec près de 565 000 m² placés. Ainsi, fin septembre, ce sont près d’1,5 million de m² qui ont été commercialisés.


Le segment des transactions de plus de 5 000 m² a repris des couleurs avec pas moins de 15 transactions finalisées depuis le début de l’année. Le stock vacant francilien repasse en dessous des 4 millions de m² fin septembre, soit un taux de vacance de 7,4% pour l’Ile-de-France, tandis que la part des immeubles neufs disponibles reste contenue à 21% en Ile-de-France.


Environ 470 000 m² de bureaux neufs supplémentaires devraient être livrés à trois mois. 81% de ces surfaces sont déjà précommercialisées, dont 32% sur des opérations clés-en-main et comptes-propres. Le rythme de livraisons de 2015 est nettement plus soutenu qu’en 2014, mais peu de surfaces neuves viendront alimenter le stock vacant de première main.


Au troisième trimestre, les lancements en « blanc » représentent 44% des immeubles en chantier en Ile-de-France (vs 35% à fin 2014). Ces programmes viendront partiellement renouveler le stock d’offres de première main de certains secteurs en déficit, et notamment dans Paris intra-muros. Le marché des VEFA poursuit son redressement initié depuis un an, avec 1,4 milliard d’euros investis (+73% en un an), représentant environ 215 000 m².


Cette performance s’explique par la signature de 5 VEFA supérieures à 100 millions d’euros : « Ecowest » à Levallois, « CityLights 2 » à Boulogne-Billancourt, « Smart Side » à Saint-Ouen, « O7 » à Paris 17ème et la « Tour Méliès » à Montreuil. Au 3ème trimestre, 4 nouvelles VEFA ont été signées pour un montant global de 600 millions d’euros. Trois d‘entre elles sont des VEFA en « blanc », la plus importante étant l’acquisition de « Smart Side » (~40 000 m²) auprès de NEXITY pour un montant estimé autour de 250 millions d’euros.


« Cette tendance positive devrait se poursuivre puisque nous avons identifié au total une dizaine de VEFA supplémentaires qui pourraient se concrétiser au dernier trimestre, représentant un volume global d’1,3 milliard d’euros (~167 000 m² de bureaux). Compte tenu de la compression des taux sur les actifs loués, l’appétit des investisseurs pour les VEFA en « blanc » se maintient, sans pour autant déséquilibrer le volume de surfaces neuves disponibles qui seront livrées d’ici à 3 ans », conclut JLL.

Le flash

scatvids.club javvids.com shemalecuties.top