Immobilier neuf : des prix en forte hausse à Marseille et Strasbourg

smaller text tool iconmedium text tool iconlarger text tool icon

 

Selon le dernier baromètre du portail Trouver-un-logement-neuf.com, qui analyse les prix de l’immobilier neuf dans les dix plus grandes villes de France, alors que toutes les villes voient leurs prix augmenter, et particulièrement à Marseille et à Strasbourg, seule Paris montre des signes de grand calme.


Alors que la tendance de fond est clairement haussière partout en France selon les derniers chiffres de l’observatoire, on note encore une certaine sagesse des prix immobiliers dans la capitale.  Pour un appartement neuf de trois-pièces, surface de référence de ce baromètre, le prix recule de 2 % en six mois, à 663 000 €, soit un gain de 13 000 €, comparé à juin. Paris restant cependant toujours la grande ville la plus chère de France.


Dans les 10 plus grandes villes françaises, la hausse reste majoritaire pour le prix d’un T3 en six mois : 7 augmentations pour 3 baisses seulement : à Paris donc ; mais aussi à Montpellier : -0.5 % et surtout à Nice : -4.5 %.

Sur le podium de ce baromètre, Lyon s’installe plus encore comme la deuxième grande ville la plus chère de France, derrière Paris. En effet, le prix d’un trois-pièces y a encore augmenté de +4.5 % en six mois à 307 000 €, tandis qu’à Nice, -4.5 %, il faut désormais débourser 285 000 € pour acheter un T3, soit un gain de 14 000 €. Du coup, Bordeaux a tendance à se rapprocher avec un prix moyen d’un trois-pièces en hausse de +3 % comparé au mois de juin, à 257 000 €.


C’est à l’autre bout du top10 que l’on enregistre les plus fortes hausses de ce classement : +5 % à Marseille et à Strasbourg, en six mois. Il faut désormais compter 229 000 € pour acquérir un trois-pièces à Marseille et 215 000 € à Strasbourg. On est très loin des 206 000 € enregistrés il y a tout juste 9 mois, avec la dernière place du top10 pour Marseille en mars dernier.


Du coup, Toulouse retrouve son habituelle place, très convoitée, de ville la plus abordable de ce classement. Malgré une forte augmentation ces six derniers mois, +3.5 %, la ville rose reste la plus attractive de ce top10 avec un prix de mise en vente moyen de 213 000 € pour acheter un trois-pièces.


Dans le cœur du top10, Nantes et Montpellier, respectivement 5 et 6ème, enregistrent des prix quasi-inchangés en comparaison à juin dernier : +0.5 % à Nantes, à 241 000 € contre -0.5 % à Montpellier, à 233 000 €. Stabilité aussi à Lille, moins de 1 % de hausse, où le prix moyen d’un trois-pièces s’établit à 216 000 € en ce mois de décembre.

Le flash